Bilan du Cabaret Vert : 94 000 Amoureux De La Musique À Charleville


L’édition 2018 du Cabaret Vert s’est clôturée ce dimanche 26 août.
Le festival pas comme les autres a convaincu cette année 94.000 amoureux de musique (sa 2ème plus grosse affluence), confortant ainsi son statut d’événement majeur de l’été.


Un festival & une attitude : Freeride music
Lancé il y a 13 ans par une bande d'Ardennais et porté par un vent de liberté, le Cabaret Vert continue de surprendre. Fier de son indépendance, de ses choix assumés, de son territoire, de sa tronche parfois cabossée, le festival ardennais persévère et s’applique à conserver bien au chaud ce qui fait son identité première : un Cabaret Vert, libre et heureux, adolescent porté par 2300 bénévoles dont la philosophie et l'engagement n'ont pas bougé d'un iota en quinze ans.

La culture partout, une curiosité naturelle
Pendant quatre jours, Charleville-Mézières et les Ardennes ont lâché prise. Dans un cocon sublimé en plein coeur de ville, désormais ouvert sur la Meuse, les festivaliers ont pu rider sur les nouveaux aménagements du square Bayard et se prendre une énorme vague de plaisir. Le Cabaret Vert est un lieu de vie, où tout est bon à prendre. Un festival où on se rencontre, on réfléchit, on discute, on apprend. Que ce soit au village libre de l’IDéal pour parler développement durable et société du futur, sous les arbres au Temps des Freaks pour un spectacle de rue, devant un film programmé sur mesure à l’IDéal cinéma ou encore à l’espace BD, véritable festival dans le festival.
















Des gros coups, des légendes et la nouvelle garde
Bien sûr, le Cabaret Vert est un festival où l'on danse, aussi, beaucoup. 
Un endroit où l’on a pu passer à la moulinette le hip-hop codéiné de l’Américain Travis Scott, les légendaires Suprême NTM qui faisaient leur grand retour avec la famille au grand complet (Lord Kossity, Big Red, Raggasonic, Busta Flex, Nathy Boss,...) ou la nouvelle garde du rap avec DamsoMoha la Squale et Hamza. Les crooners n'étaient pas en reste avec les valeurs sûres The Black Angels ou Seasick Steve, le low-fi garage qui gratte de Ron Gallo ou les lives débridés de Pogo Car Crash Control.






Un festival où les prestations live prennent toute leur mesure et qui a expérimenté cette année de nouvelles scènes : le chapiteau des Illuminations, la scène Razorback et son décor à la Mad Max, ou encore le Green Floor, nouvelle scène à la scénographie léchée, située en bord de Meuse et consacrée aux musiques électroniques. Un dancefloor brûlant qui a offert un bain de culture électronique à des festivaliers qui ont tout de suite su s'approprier cet espace de fête.






Une édition toujours plus verte et heureuse
Le Cabaret est Vert et l'est depuis sa naissance, avec sincérité. Le développement durable était inscrit dans l’ADN du projet du festival, bien avant que cela ne devienne « cool ». Ici, on consomme local et on maîtrise les dépenses d’énergie, pour le plaisir et le confort de tous, que ce soit dans l’assiette, dans le verre ou au camping. Une certaine vision positive de la vie qui est défendue ardemment depuis de nombreuses années. Toujours dans cet esprit et cette approche durable, l’édition 2018 s’est notamment caractérisée par le dispositif « Adopte un arbre » qui a permis, grâce aux dons de 106 contributeurs, de reboiser la prairie qui sert de camping aux festivaliers. Citons également le développement de nouvelles propositions touristiques pour découvrir la région, ou encore l’inauguration d’un 3ème camping pour un accueil toujours plus confortable.





L'esprit du Cabaret Vert
Soucieux de vivre (et faire vivre) les Ardennes, attentif à conserver cette capacité à toujours se renouveler, le projet du festival s’inscrit plus que jamais dans une logique de territoire et s'applique à alimenter le feu nourrissant de ses équipes. Une boule d'énergie qui permet aux membres de l'association FLaP de continuer à faire vivre l'aventure tout au long de l'année, de diffuser l'esprit Cabaret Vert au travers de rendez-vous et de rencontres.






Un Cabaret Vert toujours plus "sensation"
Alors que l’édition 2018 aura parfois déchainé les passions, quelques surprises auront également pimenté le festival avec la venue de nombreux professionnels de l’industrie musicale mais aussi la visite attentive du Premier Ministre Édouard Philippe qui aura passé 5 heures sur place auprès des équipes, on peut le dire : le Cabaret Vert suscite de plus en plus de curiosité. Cette petite terre de passionnés, porte étendard d’une dissidence heureuse dans les Ardennes, confirme son nom. Un nom propre. Cette grande famille authentique, sincère, qui aime le débat, qui ne se prend pas au sérieux et qui a simplement envie de partager son mode de vie semble convaincre de plus en plus de monde. Il va falloir le répéter bien fort : le Cabaret Vert est définitivement un événement à sensations.
Ici, c’est Charleville.


Le frisson Cabaret Vert sera de retour du 22 au 25 août 2019.


 [2018-08-28] Source : FLAP association  Nicolas]